Fabrication d’un GRAVEL polyvalent à petit prix.

Ce projet un peu « fou » a débuté un soir en échangeant quelques idées avec un ami à coup de texto nocturne (Emilien si tu m’entends 😆), qui souhaitait trouver un vélo type GRAVEL polyvalent et Bike Packing dans un budget réduit.

Je lui conseillais de partir sur la base d’un VTT 26″ que l’on trouve à des prix abordables sur le marché de l’occasion et d’y greffer quelques composants « GRAVEL » comme une paire de roue 27.5″ (650B) ou 29″, et d’un poste de pilotage typé route.

Fort de cette idée, je constate que la réalisation d’un projet de ce type me plait également et commence à prendre forme dans mon esprit au fil de la nuit.

Dés le lendemain je me met en quête de recherche d’un VTT sur le marché de l’occasion ayant un cadre en acier, une fourche rigide 1″ 1/8 et des roues 26″ pour un budget minimum.

Après quelques recherches je trouve un « GT Tequesta » à deux pas de chez moi pour 40€ qui fera parfaitement l’affaire. (malgré la mention erronée « cadre alu » 😉 )

PROJET

Une fois récupéré le vélo qui me servira de base, je met sur papier les idées qui ont orienté ce projet et germé dans mon esprit, à savoir :

  • Montage de freins à disque
  • Montage de roues en 29 pouces
  • Axes de roues traversants 15 mm devant et 12 mm à l’arrière
  • Divers supports de portes bagages et garde boue
  • Passage des gaines en interne
  • Douille de direction réhaussée
  • Peinture « GULF » (un rêve de gamin 😉 )

La cadre étant trouvé, je part en quête d’une paire de roues 29″d’occasion compatible avec mon projet que je trouves assez facilement pour 40€ frais de port inclus également. (pas eu le temps de faire un screen de l’annonce 🙁 )

Entrons maintenant dans le vif du sujet

MARBRE

Après avoir longuement hésité sur la méthode à employer pour maintenir le cadre fermement lors de la chauffe des tubes inhérent au brasage, j’ai finalement choisi de réaliser une table de brasage réglable basée sur le modèle présenté sur le très bon blog https://www.muzarde.com/construire-marbre-velo-1-table/ en réduisant simplement les côtes pour mes besoins personnels.

J’ai aligné 9 tubes carré de 30 x 30 d’une longueur de 1 mètre avec un écart de 10 mm qui correspond aux diamètre des vis traversantes de fixation que vous choisirez.

Tubes de 30 x 30 x 1000

J’ai ensuite soudé un tube carré à chaque extrémité qui en plus de maintenir les tubes en place feront également office de pieds.

Une fois cette table réalisée pour un coût de 87€, il me fallait des équerres solides pour maintenir le cadre aligné.

Dans un but d’économie j’ai opté pour des équerres de charpente qui sont suffisamment épaisses et solides pour un tarif dérisoire de 14€ les 4 et que un sachet de boulonnerie Ø 10 mm pour 3.50€.

Elles seront fixées à l’aide des longues vis à travers les fentes qui font office de rails de guidage.

En arrière plant fixation du boitier de pédalier, et devant pattes de cadre

PATTES

Une fois les principales pièces réunies, et le « marbre » réalisé, il faut maintenant penser aux besoins pour mener à bien ce projet. Je passe donc commande de diverses pièces chez ce fournisseur https://www.paragonmachineworks.com/ (ATTENTION : prévoir des frais de douane, on y coupe pas 🙁 )

  • Pattes fourche Ø 15 x 1.5
  • Support disque avant
  • Pattes arrière Ø 12 x 1.5 avec support disque
  • patte de dérailleur longue pour cassette XL
  • supports gaines type hydraulique
  • Axes de roues aluminium Ø 12 x 100 et 15 x 142
  • gainage interne laiton
  • inserts porte bidons

_________________________________________________________________________

Le vélo récupéré est aussitôt démonté, pour ne conserver que le cadre et la fourche, qui ont été pesés avant travaux.

Poids du cadre 2100 grammes
Poids de la fourche 920 grammes

Ces 2 éléments principaux devront subir quelques amputations ou remplacement comme les tasseaux de frein et les pattes de fixation des roues ou butées de gaines.

Commençons par la fourche :

FOURCHE

Travaux réalisés :

  • Suppression des tasseaux de frein
  • Remplacement de pattes de roue
  • Pose d’une patte frein à disque
  • Ajout d’inserts porte bagages latéraux
  • Passage de gaine interne
  • Prolongation du pivot
Fourche avant travaux
Découpe des tasseaux de frein
Ajustage à la lime
Sablage de la zone

Une fois ces menus travaux effectués, il faut remplacement les pattes de fixation de roue.

J’ai commencé par dé-brasé les pattes d’origine, j’ai été très surpris par la facilité de retrait et la faible tenue de ces pattes !!! 😯

Après quelques coups de lime sur les nouvelles pattes, un montage à blanc est effectué avec un gros boudin de VTT en 29 x 2.2 équivalent a du 57 mm de large !!! je rappel que le vélo sera équipé en 29 x 42 ou 47 max, mais qui peux le plus peux le moins 😉

Afin de braser les nouvelles pattes parfaitement alignées, j’ai utilisé un gabarit fabriqué pour l’occasion (voir plus bas) Les soudures ne sont pas très belles, mais c’est la première fois que je m’exerce à ce genre de pratique 😉

Vient ensuite la mise en place de la patte de frein à disque, afin qu’elle soit parfaitement alignée, j’ai détourné l’utilisation d’un outils PARKTOOLS qui est prévu à l’origine pour surfacer les parties en contacts Patte/Etrier

J’ai utilisé uniquement l’axe et la première partie qui coulisse dessus, puis j’ai découpé dans une plaque d’aluminium un gabarit de pose que j’ai calibré sur une fourche du commerce.

J’ai ensuite reporté cet alignement sur ma fourche avant brasure.

Après nettoyage des soudures et sablage

Je me suis ensuite occupé du passage de gaine hydraulique en interne, j’ai donc percé la fourche pour y insérer un tube laiton avec 2 embouts en aciers qui ont été repercés à leurs extrémités pour être brasés, j’ai également profité de la chauffe de la fourche pour braser 3 supports filetés sur chaque fourreau pour y monter des porte bagages type « bike packing »

Tube laiton au diamètre interne pour passage de gaine
Tube acier repercé à gauche pour envelopper l’extrémité du tube laiton avant brasure
Inserts porte bidon filetés M5
Percement entrée de gaine sur la tête de fourche
Percement sortie de gaine
Percements inserts filetés

Une fois l’ensemble brasé et nettoyé

La fourche étant pratiquement terminée, il me reste plus qu’a rallonger le pivot pour un position plus de confortable.

J’ai utilisé un morceau de pivot de fourche 1″ 1/8 dans lequel j’ai inséré un bout de pivot 1″ qui rentre parfaitement, le tout a été brasé, puis assemblé sur la fourche.

Morceau de pivot 1″ 1/8 + insert interne 1″
Brasure des 2 tubes

J’ai ensuite assemblé cette « rallonge » sur le pivot de ma fourche que j’ai percé en croix pour y mettre 2 axes en acier pour encore plus de sécurité.

Résultat une fois les goupilles coupées, brasure nettoyée et sablage de la zone.

On aperçoit très légèrement la goupille de renfort

La fourche est cette fois terminée, je m’attaque donc au cadre.

CADRE

Travaux réalisés :

  • Suppression des tasseaux de frein
  • Remplacement des pattes
  • Cintrage des haubans
  • Passage de gaine interne
  • Suppression en remplacement des renforts bases/haubans
  • Prolongation de la douille de direction

Le cadre a subit le même sort que la fourche, ses tasseaux de frein ont été coupés, limés puis l’ensemble a été sablé.

Pour maintenir alignées les pattes dans le cadre, j’ai usiné des gabarits reproduisant la taille parfaite d’un moyeu avant 100 mm et arrière 142 mm + des axes de serrage en bronze de 12 mm et 15 mm pour pouvoir braser sans endommager les axes de serrage en aluminium.

Axe avant M15 mm (en attente de son filetage) en bronze qui servira à maintenir les pattes pendant le brasage.
Axe arrière M12 et son gabarit entre-axe 142 mm
Les pattes positionnées sur le « marbre » de fortune

J’ai ensuite usiné des inserts pour fixer le cadre par le boitier de pédalier pour aligner l’ensemble.

Insertion légèrement forcé
Vérification de l’alignement avec une grande équerre

La côte de 425 mm correspondant à la longueur des bases arrières est tracée sur le marbre de part et d’autre pour un alignement au plus juste.

Une fois l’ensemble parfaitement aligné les équerres sont serrées pour que plus rien ne bouge.

Le cadre ainsi fixé, les bases et haubans peuvent être coupés pour s’adapter aux nouvelle pattes plus longues

L’angle des haubans trop fermé ne permettant pas le raccord avec les nouvelles pattes, j’ai donc opté pour un léger cintrage des haubans pour remonter leurs extrémités à la bonne hauteur, je constaterais plus tard que cela génère plus de confort au vélo par un effet « flex »

ajustage des insertions avant brasure

Une fois le tout aligné et verouillé, la brasure peut commencer, je vous ai épargné les photos des brasures brut pour ne présenter que le travail fini ou presque 😀

Sablage intégral, pour avoir une idée du résultat

Premier test de montage d’une roue en 27.5 pour vérifier l’alignement sur le cadre et avec l’étrier de frein.

La roue étant parfaitement centrée, il faut maintenant permettre au cadre de digérer une roue en 29″, j’ai du supprimer les renforts haut et bas des bases et haubans

quelques coups de limes plus tard

Pour avoir une idée de la largeur max que le cadre pourrait accepter, j’ai monté une roue de VTT en 29 x 2.2 (56 mm), ca passe très juste, mais ça passe :D, le vélo sera de toute façon équipé en 29 x 42 ou 47 max

Très très juste 😀

le cadre ne pouvant pas rester sans renfort sous peine de risque de casse, j’ai réalisé des gabarits de renfort en carton que j’ai ensuite fait découper au jet d’eau très haute pression dans une plaque de 3 mm, j’en ai profité pour me faire un petit kif « GT »<3

Le renfort bas a subit une petite cure d’amaigrissement pour gagner quelques grammes, il sera soudé contre le boitier de pédalier.

La brasure sera reprise après cette photo 😉

Les principaux travaux sont terminés, le vélo est monté avec quelques composants que j’avais sous la main, un test de quelques semaines sur route et tout terrain confirmera un très bon comportement, et me permettra d’affiner ma position en ajoutant plusieurs bagues sous le guidon.

Ce test m’a aussi permis de ne déplorer aucune casse (y)

Après plusieurs Kilomètres sur route et tout terrain, je valide cette position….pas très esthétique je vous l’accorde.

Une fois mes points d’appuis trouvés sur le vélo, il reste améliorer l’esthétique général.

Pour supprimer l’empilement de bagues disgracieux sous la potence, j’ai usiné une réhausse qui sera brasé sur la douille de direction.

J’ai utilisé la même méthode que pour le pivot de fourche, à savoir 1 morceau de tube réusiné au diamètre de la douille de direction d’origine, une petite collerette a été reproduite sur la partie haute, et celle de la douille a été limé proprement.

Réhausse prête à être braser sur le cadre
Suppression de la collerette haute
Réhausse soudée, limée et sablée

Une fois ce point terminé, il ne me reste plus qu’a intégrer les gaines dans le cadre !!!

Après avoir fait quelques tests sur des tubes je me suis lancé ….. le cadre a été percé de manière à avoir un cheminement des gaines naturel, malheureusement après 2 essais infructueux, les tubes laiton internes pliaient sous la contrainte et la chauffe :(, je me suis donc résolut à ne souder que les embouts métalliques en prenant soins au préalable de passer un câble inox qui servira de guide pour le montage des gaines et durites finales.

Equilibre visuel des 2 entrées hautes
Entrées hautes nettoyées et sablées
Sorties basses nettoyées et sablées

Le kit cadre est cette fois terminé, et expédié chez mon peintre #lafrappecustom qui va effectuer un travail sublime (comme à son habitude) selon mon choix de couleur GULF <3

Cet article arrive à sa fin, jamais aucun vélo ne m’a procuré autant de satisfaction, le montage a été soigné avec du matériel de qualité mais toujours de seconde main.

Je remercie chaleureusement Sam pour ces magnifiques stickers « GT Gravel » à la sauce GULF (y)

  • Cadre + fourche : 40€
  • Roues 29″ Scott : 40€
  • Pneus WTB Resolute 700 x 42 : 65€
  • Diverses pattes et raccords à braser : 202€
  • Divers matériel de réalisation d’un marbre : 105€
  • Peinture, sous traitance chez un magicien du pistolet « Lafrappecustom » pour un budget de 280€ (gros travail réalisé)
  • Tige de selle : Carbone générique 30€
  • Selle : Brooks d’occasion 50€
  • Jeu de direction : FSA 22€
  • Potence : 10€
  • Guidon : Ritchey Venture Max 42 35€
  • Mini groupe SRAM FORCE HYDRAULIQUE, leviers de frein 11 vitesses, étriers de frein hydraulique et disques 160 mm, Cassette 11 x 42, dérailleur SRAM FORCE chape longue. 270€
  • Pédalier : THM Clavicula (déjà en stock) valeur environ 170€
  • Plateau : ROTOR 38d (déjà en stock) valeur environ 35€
  • Boitier de pédalier : THM (déjà en stock) valeur environ 35€

Soit un prix de reviens total de un peu moins de 1400€ pour un poids total roulant de 10.5 Kg et un vélo unique.

Bien entendu le titre « à petit prix » peut semblé trompeur, mais le coût total peut facilement être réduit en utilisant les pièces qui se trouvent sur le vélo et en effectuant des travaux plus simples et abordables :

  • Cadre + fourche : 40€
  • Roues 27.5″ axes traditionnels : 40€
  • Pneus Gravel d’occasion : environ 40€
  • Pattes frein à disque avant + arrière + divers petits accessoires a braser : 45€
  • Divers matériel de réalisation d’un marbre pas Utile dans cette configuration
  • Peinture époxy 1 couleur : 70€
  • Tige de selle : d’origine sur le vélo
  • Selle : d’origine sur le vélo
  • Jeu de direction : d’origine sur le vélo
  • Potence : d’origine sur le vélo
  • Guidon : Occasion environ 20€
  • Leviers de frein : SHIMANO route 8v d’occasion, environ 35€
  • Etriers de frein : modèle à câble et disques 160 mm d’occasion, environ 30€
  • Cassette : d’origine sur le vélo
  • Dérailleur arrière : d’origine sur le vélo
  • Pédalier : d’origine sur le vélo
  • Boitier de pédalier : d’origine sur le vélo
  • Chaîne : d’origine sur le vélo

Sur cette simulation le coût total serait d’environ 320€

Si vous êtes arrivés jusque ici, je vous remercie de m’avoir lu, je précise que ce n’est en aucun cas mon métier, j’ai réalisé ce travail pour la première fois et uniquement par passion, je n’ai pas compté le nombre d’heures passées sur ce projet et ne suis pas en mesure de le proposer à des clients éventuels.

Pour celles et ceux qui seraient tenter par cette aventure de passer un VTT 26″ en gravel 27.5 ou 29″, un excellent groupe Facebook a été créé dans cette idée « gravel it yourself » 👍

16 commentaires sur “Fabrication d’un GRAVEL polyvalent à petit prix.

  1. Enorme travail et gros respect, le prix final est quand même conséquent, je viens de finir de recycler un sunn 5000 max en gravel avec cintre route, jante 700, etrier de frein avec dégagement pour pneu 40mm tout passe niquel , il reste plus qu’une mise en peinture, résultat velo d’occasion compris tournera dans les 400e et actuellement 9.3kg photo dispo.

  2. Un tout grand merci pour le partage détaillé de votre projet. Tout ce que j’aimerais pouvoir réaliser moi-même…la quantité et la qualité de travail est assez impressionnante!!

  3. très bon travail , l’article est passionnant et mérite que j’y retourne. les passages de roues sont vraiment très étroits avec ses gros pneumatiques, attention à l’évacuation des boues et graviers qui pourraient bien venir saccager cette très jolie livrée, sans parler de voilage de roues accidentel. mais pour sur le résultat de votre travail et de votre peintre est très élégant

    1. Je vous remercie pour votre commentaire encourageant, le passage des pneus en 700 x 42 est « large » les photos présentées sont réalisées avec du très gros pneumatique équivalent à une largeur de 56mm pour vérifier le maximum autorisé par ce montage, mais ils ne seront jamais montés sur ce vélo a l’usage.

  4. Alors là, pour une première fois, travail et maîtrise incroyable. Résultat tout simplement Magnifique. J’adore la peinture.
    J’ai un deja un gravel, un kona rove depuis 4 ans, mais j’adore assembler ou restaurer des vélos et je viens de glaner un cadre Sunn circuit en super état pour 50 e que je vais graveliser. Les étapes à venir, fourche 26′ rigide en 1’1/8 même et roues 26 ou 27.5 si je passe en freinage disques. Bonheur en perspective
    Merci pour ce partage. B

    1. Merci Mr Rigaud, je vous remercie pour votre commentaire, le choix de transformer sois même son vélo est une grande satisfaction, et le choix d’un cadre sunn est parfait pour ce type de projet, je vous souhaite beaucoup de plaisir et de réussite.

  5. Superbe récit et très bien aussi les détails prix à la fin., même si la soudure n’est forcément à la portée de tout le monde.

    1. C’est un super travail, vraiment admirative pour les idées et le temps passé à la réalisation de ce vélo unique. Ça donne vraiment envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *